Restauration et renouvellement du mobilier

Un ensemble unique à restaurer

Charlotte Perriand, Arne Jacobsen, Harry Bertoia, Alvar Aalto… La mécène et fondatrice de la bibliothèque, Anne Gruner-Schlumberger avait en terme de design un goût certain qui fait, cinquante ans après, toujours la preuve de sa justesse. Les enfants à Clamart ont ainsi la chance de côtoyer au quotidien les créations des plus grands maîtres du design du XXème siècle. La qualité et le caractère unique de cet ensemble exceptionnel a été reconnu par son classement en 2007 au titre des monuments historiques.

Fortement imprégné par la mode des années 1960, ce mobilier fait la part belle au design scandinave et révèle un souhait affiché d’épure autant que de fonctionnalisme. L’ambition est de donner aux enfants le goût du Beau et de les sensibiliser à la création contemporaine sans intermédiaire. La sélection exigeante de ces pièces de design, devenues des classiques, fait naître un dialogue harmonieux avec l’architecture du lieu et offre la plus grande souplesse d’utilisation.

D’une qualité remarquable, il a traversé cinquante ans d’usage quotidien sans ménagement. Il aurait aujourd’hui néanmoins besoin d’une restauration. Celle-ci aurait pour objectif de retirer les diverses traces d’usure et salissures ainsi que d’engager une action préventive nécessaire à la transmission de ce patrimoine aux générations futures dans les meilleures conditions.

 

Retrouver l’âme et la philosophie de 1965

La bibliothèque souhaiterait aussi pouvoir faire l’acquisition de nouveaux mobiliers motivée par l’idée de poursuivre deux objectifs complémentaires.

Le premier est patrimonial et ambitionne de redonner à la bibliothèque toute sa cohérence esthétique et son charme d’origine. Ces acquisitions seraient l’occasion de retrouver des éléments présents à l’ouverture de la bibliothèque mais aujourd’hui perdus, comme les luminaires dans les salles de lectures par exemple.

Le second objectif veut renouer avec le caractère pionnier du lieu. Pilote en terme de numérique depuis 2009, la bibliothèque a du s’équiper de nouveaux meubles fonctionnels mais peu esthétiques pour ces nouveaux usages.

Le projet est l’acquisition de pièces de design contemporain capables de répondre aux besoins créés par les nouvelles technologies et de s’intégrer harmonieusement aux éléments d’origine et à « l’esprit du lieu ». Ainsi en exposant les enfants à la création la plus récente, la bibliothèque souhaite retrouver et réinventer la philosophie chère à sa mécène et redonner au lieu un rôle de laboratoire esthétique.

Depuis cinquante ans, la bibliothèque a à cœur de soutenir l’avant-garde artistique et de faire intervenir entre ses murs de jeunes artistes émergents, l’acquisition de ce mobilier s’inscrit pleinement dans cette démarche de soutien à la création.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>